Le syndicat des eaux Ain Veyle Revermont est né en 1948 de la volonté des maires de Druillat, Dompierre sur Veyle, Saint Martin du Mont, La Tranclière, Lent et Certines, sous l’égide de Monsieur Janin ingénieur au génie rural ; ces élus ont décidé de créer une structure intercommunale de distribution d’eau potable. L’unique objectif de ces maires était d’améliorer la qualité de vie des habitants de leur territoire avec l’arrivée de l’adduction d’eau dans les habitations. Au fil des ans, le territoire du syndicat s’est élargi et compte aujourd’hui 13 communes représentant une population de 16 700 habitants :

 

  • Certines
  • Châtenay
  • Dompierre sur Veyle
  • Druillat
  • La Tranclière
  • Lent
  • Montagnat
  • Pont d’Ain
  • Saint Martin du Mont
  • Saint Nizier le Désert
  • Saint Paul de Varax
  • Tossiat
  • Varambon

 

 

 

 

 

 

 

 

En 1950 et 1951 deux puits sont réalisés après convention sur du terrain communal de Pont d’Ain. (Puits n°1 et 2).

 

1953 :

  • Construction de la bâche de pompage.

 

1954 :

  • Construction du bâtiment d’exploitation.
  • Mise en place de la canalisation de refoulement vers le réservoir de Druillat.
  • Construction d’un réservoir de 1000 m3 à Druillat.
  • Mise en place des premières canalisations de distribution vers Druillat.

 

1955

  • Réalisation du premier branchement particulier à Druillat.
  • Extension du réseau vers les communes de :
    • Dompierre/Veyle
    • Saint Martin du Mont
    • Lent
    • Certines
    • La Tranclière
  • Adhésion des communes de Saint Paul de VaraxTossiat et Varambon.

 

1956 :

  • Construction de 2 réservoirs de 400 et 300 m3 à Saint Martin du Mont.
  • Affermage à la SDEI.
  • Extension du réseau vers Tossiat.
  • Mise en service du réseau de distribution.
  • Construction du logement du fontainier, logement qui a été transformé en bureaux  en 1997.

 

1959 :

  • Extension du réseau vers Saint Paul de Varax et Varambon.

 

1962 :

  • Adhésion de la commune de Montagnat.

 

1964 :

  • Construction d’un réservoir de 350 m3 à Lent (Abandonné en 1998).
  • Extension du réseau vers Montagnat.

 

1970 :

  • Adhésion des communes de Saint Nizier le Désert et Châtenay.

 

1987 :

  • Construction du puits n°3 à Pont d’Ain et abandon du puits n°2  (construction du péage autoroutier).
  • Recherche d’une ressource de substitution, le site de Tossiat est retenu.

 

1990 :

  • Réalisation d’un puits à Tossiat suite aux conclusions du C.D.H. séance du 27-04-1990 extrait du procès verbal du 13-06-1990.

 

1993 :

  • Début de l’Opération Qualit’Eau.
  • Affermage du réseau à notre exploitant actuel (SOGEDO).
  • Construction d’un réservoir de 2000 m3 et d’une station de reprise à Tossiat.

 

1996-1997 :

  • Bouclage des secteurs Est et Ouest du Syndicat par la mise en place d’une canalisation de 200 mm de Tossiat à Lent.

 

1998 :

  • Abandon du réservoir de Lent suite au bouclage des secteurs Est-Ouest.

 

2000 :

  • Equipement du puits de Tossiat en secours.
  • Mise en place d’une clôture réglementaire sur le pourtour du périmètre immédiat des puits de Pont d’Ain.
  • Pollution volontaire du puits de La Tranclière. Le site n’est plus utilisable.

 

2001 :

  • Sécurisation des installations (plan vigipirate).
  • Mise en place d’un programme sur 10 ans de suppression des branchements en plomb.
  • Début des travaux pour la suppression des branchements en plomb.

 

2002 :

  • Etude des risques – Mise en place d’un plan de secours.
  • Etude et mise en place d’un schéma directeur en eau potable.

 

2003 :

  • Etude de vulnérabilité des puits de Pont d’Ain et redéfinition des périmètres de protection.
  • Travaux d’étanchéité sur le réservoir de Druillat.

 

2004 :

  • Adhésion de la commune de Pont d’Ain.

 

2005 :

  • Décision de lancer une étude complémentaire sur le site d’Oussiat à Pont d’Ain.
  • Forage d’un puits sur la commune de La Tranclière reporté.

 

2006 :

  • Lancement d’une étude de faisabilité du site d’Oussiat.
  • Lancement d’une campagne de prélèvements sur la nappe d’alimentation du site d’Oussiat de Juillet 2006 à Juillet 2007.

 

2007 :

  • Décision de construction d’une nouvelle station de pompage à Oussiat et le forage de 3 puits

 

2008 à 2012 :

  • Procédures administratives, montage financier, construction de la station d’Oussiat, forage des 3 puits à Oussiat. Mise en service de la station de pompage d’Oussiat début Novembre 2012.