Le Syndicat Bresse-Revermont dispose des ouvrages suivants :

 

  • une station à SALAVRE, exploitant gravitairement les captages des sources « Sous la roche » et « les Fontanettes ». La station est équipée d’un injecteur de coagulants et floculants permettant d’optimiser la décantation des matières en suspension, de filtres à sable suivis d’un réservoir de 400 mètres cubes. Une désinfection au chlore gazeux est effectuée lors du refoulement sur le réservoir de SALAVRE par trois pompes de 40 m3/heure réservoir semi-enterrés de 400 m3. La distribution sur le réseau est assurée par gravité.
  • le réservoir de MEILLONNAS de 1000 m3, reçoit l’eau importée des captages de Conflans et assure par gravité l’alimentation des parties sud du réseau de distribution.
  • divers ouvrages techniques sur le réseau (sur-presseurs, 5 réducteurs de pression, 342 ventouses, 8 débitmètres et compteurs de passage, 917 vannes de sectionnement, 381 vannes de vidanges), également pour prendre en compte la topographie  Le réseau alimente également quelques 400 poteaux et bouches dédiés à la défense incendie.
  • 325 km de réseaux et 4419 branchements pour assurer la desserte de l’ensemble des abonnés.

 

Par ailleurs, le Syndicat Bresse-Revermont assure la fourniture d’eau à des collectivités voisines : le SIDE Moyenne Reyssouze (11 000 m3) et le SIE Ain Suran Revermont pour le hameau du Canton sur la commune de Jasseron (5 000 m3).

 

Les réalisations et projets du syndicat :

 

Le Syndicat réalise chaque année un programme de travaux, défini par le Comité Syndical après études techniques des besoins de renouvellement et renforcement du réseau, des propositions du délégataire et des travaux coordonnés des communes.

 

Les grands projets à moyen terme du syndicat porteront sur la sécurisation de la ressource en eau, et la mise en place d’interconnexions de secours avec les collectivités voisines. Dans le cadre de la recherche de ressources nouvelles, des sondages sont effectués sur les communes de DOMSURE et MARBOZ. Les études en cours permettront de déterminer si de nouvelles ressources peuvent être exploitables.